A suivre, un nouveau guide de la UK BIM Alliance pour en revenir aux fondamentaux

image

Il sera révélé bientôt, lors de la prochaine Digital Construction Week : un nouveau guide BIM pour en revenir aux fondamentaux. Explications sur BIM+

Richard Saxon, consultant et expert, présente en avant-première un nouveau guide de l’Alliance Britannique BIM (UK BIM Alliance) qui permet d’aider les professionnels lors de leurs premiers pas dans le BIM.

Pourquoi ce guide est-il nécessaire ?

Les méthodes numériques permettent de faire évoluer la valeur et la productivité des clients. Mais elles sont encore peu adoptées par les principaux donneurs d’ordres privés et publics car ils ne perçoivent pas encore leur valeur. Ils sont également découragés par l’effort que cela semble requérir et par les demandes de coûts supplémentaires de la part des sous-traitants invités à travailler de cette façon.

La UK BIM Alliance a été créée pour aider le secteur du BTP et ses clients à faire en sorte que l’utilisation des méthodes numériques devienne une normalité et une réalité quotidienne d’ici 2020. Ce guide se concentre sur le message adressé aux clients et à leurs conseillers. Il propose aux clients un cheminement vers l’utilisation du Building Information Modeling (BIM) et de ses techniques connexes.

Il utilise un langage clair plutôt que le jargon qui a surgi parmi les acteurs du BIM. Il démontre le retour sur investissement possible et la nature de l'investissement requis des donneurs d’ordres. Il propose huit étapes dans l’utilisation du BIM, qui peuvent être prises dans l’ordre choisi et toutes ne semblent pas pertinentes pour tous les clients. Un début est possible après les quatre premières étapes.

Valeur pour les clients

Le BIM, tel qu’il est pratiqué au Royaume-Uni, est devenu la principale référence mondiale de l’environnement numérique intégré. Les normes élaborées pour le soi-disant BIM de niveau 2 du gouvernement sont en train d’être traduites dans les normes européennes et mondiales (ISO). Ce sont des outils puissants pour concevoir de meilleurs bâtiments et infrastructures, les livrer plus rapidement et avec une bien meilleure qualité, pour permettre ainsi de les exploiter de manière beaucoup plus efficace et rentable qu'auparavant.

Le rôle du client est essentiel pour tirer pleinement parti de cette approche. Certains clients s’affranchissent désormais de certaines règles, ce qui permet à leurs équipes d'utiliser le BIM pour leurs objectifs propres, mais sans intervenir pour définir ce dont ils ont besoin.

Ces clients «passifs» obtiennent de la valeur car l’équipe gagne du temps, améliore la coordination et évite les défauts. Mais les clients «actifs» peuvent obtenir beaucoup plus d'avantages et éviter de nouveaux risques créés par un manque de définition des règles. Ce guide montrera comment maîtriser l’essence même du BIM.

Découvrez le reste de cet article passionnant en cliquant ici.

Le Guide dont on parle ici paraîtra en octobre. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *