Belle initiative Finlandaise : Un portail de mise à disposition de produits de la filière bois en BIM

Une initiative visant à encourager et à faciliter la conception de bâtiments et produits en bois et à les rendre facilement accessibles aux concepteurs travaillant en numérique et en BIM a été lancée par un important fournisseur finlandais.

L’Open Source Wood Initiative, fondée par Metsä Wood, s’est associée à la bibliothèque de produits ProdLib pour mettre à disposition une plate-forme où les concepteurs peuvent partager des éléments et des produits.

L’Open Source Wood Initiative est un portail indépendant et ouvert où tous les professionnels peuvent apporter des idées et échanger avec des concepteurs, des équipes complètes et des étudiants, mettre en ligne des projets et les faire examiner et discuter par leurs pairs. Les meilleures idées sont ensuite examinées par les experts de Metsä Wood. Cette initiative Open Source Wood est également l’un des principaux projets de numérisation de l’industrie du bois soutenu par le ministère finlandais de l’environnement.

ProdLib est une bibliothèque de produits numériques contenant des modèles d’objets à jour des principaux fabricants. Il fournit des milliers d’objets BIM et 3D disponibles dans les formats des logiciels BIM et CAO les plus populaires tels qu’Autodesk Revit, AutoCAD ou d’autres.

C’est le premier pas et les développeurs de cette solution veulent mettre en place et développer en permanence la disponibilité de nombreuses solutions bois sur cette plateforme. »

La nouvelle bibliothèque Open Source Wood se compose d’éléments tels que des murs, des toits et des sols, compatibles avec les logiciels Revit, AutoCAD, etc. Ils invitent tous les architectes et ingénieurs structure à bénéficier de cette nouvelle ressource.

La bibliothèque d’éléments Open Source Wood sur ProdLib est disponible soit via un navigateur Web via l’enregistrement en ligne, soit téléchargeable en tant qu’application de bureau ou intégrée en tant que plug-in dans Revit. La bibliothèque contient actuellement un ensemble de base d’objets d’Open Source Wood, mais la bibliothèque est développée en continu.

Pour voir comment utiliser des objets de conception 3D dans un logiciel de conception tel que Revit, regardez cette courte vidéo.

Pour plus d’informations, consultez le site de cette Open Source Wood Initiative ici.

Toutes les sessions d’Autodesk University 2019 et leurs contenus désormais disponibles en replay et en téléchargement

AU 2019 Las Vegas fut une très belle édition et les professionnels qui ont eu la chance de s’y rendre en sont revenus ravis et impressionnés par les présentations de leurs pairs.
Bien que la conférence soit terminée, l’apprentissage ne fait que commencer. Les sessions d’AU 2019 sont désormais disponibles en ligne.

C’est une excellente méthode pour se former, les bonnes pratiques, les sessions magistrales, les prises en mains, et tout cela gratuitement.

Elles vous permettront gratuitement :

  • D’afficher des enregistrements vidéo, des documents, des diapositives, etc.
  • De vous connecter afin de revoir votre agenda AU 2019 et revoir les classes auxquelles vous avez participé
  • De partager vos sessions AU préférées avec vos collègues, pairs, et/ou amis

Tous les formats disponibles en fonction de la classe sont disponibles tels que les vidéos, support PowerPoint, déroulé de classe, audio, éléments à télécharger, etc.

C’est à vous de jouer ! Connectez-vous en cliquant ici.

Rapport sur les indicateurs de performance (KPIs) dans la construction par Dodge Analytics et Autodesk

De nombreuses sociétés utilisent des indicateurs de performance clés (KPI) pour évaluer et comparer les performances en termes de réalisation d’objectifs stratégiques et opérationnels. Cependant, le secteur de la construction dans son ensemble manque de points de repère objectifs ou d’un moyen de mesurer l’excellence dans l’ensemble de ce même secteur.

L’objectif de cet eBook est de décrire les indicateurs de performance clés simples que les entreprises de toutes tailles peuvent commencer à capturer aujourd’hui en utilisant une technologie qui numérise ces informations et les collecte dans une zone centrale. L’analyse complète de ces données dans l’ensemble du secteur contribuera à améliorer les processus et à améliorer les performances et l’exécution des projets. L’absence de données de référence dans l’industrie est notamment due au manque de données centralisées nécessaires à l’établissement de normes. Tous les entrepreneurs utilisant des technologies numériques pour gérer leurs projets de construction génèrent des données et des informations. Cependant, beaucoup disent qu’il leur manque un endroit unique pour rassembler ces informations et savoir comment les utiliser de manière significative. Avoir la capacité d’analyser des données, telles que des informations de projet autour de demandes d’informations (RFI) et de demandes de modification, fournit non seulement un contexte utile, mais permet également aux sous-traitants de comprendre les schémas de problèmes rencontrés dans leurs processus de construction.

Autodesk a récemment commandé une étude à Dodge Data Analytics qui a interrogé plus de 200 entrepreneurs et professionnels afin d’identifier et d’analyser les processus actuels de planification et d’exécution de projets. L’étude a révélé sept indicateurs de processus clés qui, selon les entreprises, sont particulièrement utiles pour interpréter les performances globales. Les résultats suggèrent qu’en adoptant des processus spécifiques pour la gestion de projet, les contractants peuvent réduire les risques, minimisant ainsi les problèmes en aval et améliorant les performances.

L’étude a révélé sept activités clés que les entreprises jugent utiles pour analyser et interpréter leurs performances globales :

1. Problèmes dans les documents de construction
2. RFIs (demandes d’informations supplémentaires)
3. Modification des commandes
4. Plannings
5. Sécurité / Inspection
6. Productivité du travail
7. Qualité et livraison

Lisez le rapport de recherche qui résume les principaux résultats et découvrez :

  • Les obstacles qui empêchent les entreprises de normaliser les informations de projet
  • Les repères que vous pouvez utiliser pour évaluer les performances de votre projet ou de votre entreprise.
  • Les KPIs que les entreprises de toutes tailles devraient commencer à capturer et à mesurer dès aujourd’hui

Autodesk et AGC vont fournir des harnais de sécurité sur mesure pour les femmes dans le secteur de la construction aux USA !

Selon l’OSHA (Occupational Safety and Health Administration), les chutes sont la principale cause de décès des travailleuses et travailleurs du secteur privé dans le secteur de la construction. Toutes celles et ceux qui travaillent en hauteur, que ce soit sur un toit, un échafaudage ou près d’un grand bâtiment, devraient avoir des harnais de sécurité bien ajustés et adaptés à leur taille, mais tous les entrepreneurs ne disposent pas des équipements nécessaires pour notamment mieux protéger les femmes dans le BTP aux USA et ailleurs. Pour remédier à ce problème, Autodesk finance un programme de subventions avec l’une des plus grandes organisations du secteur de la construction aux USA : l’Associated General Contractors of America (AGC), afin de fournir à des sous-traitants sélectionnés en fonction des besoins, des harnais de protection contre les chutes, conçus pour les femmes travaillant en hauteur.

Ce programme intervient à un moment où 80% des entreprises de construction déclarent avoir du mal à pourvoir les postes de travail, notamment essentiellement dans la main-d’œuvre pour la construction. Les femmes représentent environ 10% de l’ensemble de la main-d’œuvre du secteur de la construction*, avec une représentation encore plus faible dans les métiers de l’artisanat, alors qu’elles représentent démographiquement le plus grand potentiel pour combler le déficit des effectifs. Pour aider à attirer et à fidéliser davantage de femmes sur le terrain, les chantiers doivent reconnaître l’importance des Femmes dans ce domaine et répondre aux besoins d’une main-d’œuvre diversifiée, y compris un équipement de protection individuelle de taille adéquate et confortable.

« Le secteur de la construction est conscient que la sécurité est la priorité de tout le monde, mais nous devons également reconnaître que certains travailleurs ne suivent parfois pas les consignes de sécurité. La technologie améliore la sécurité sur les chantiers, mais ce n’est pas une solution miracle », a déclaré Allison Scott, Directrice, à Autodesk Solutions Construction. « La construction est – et restera – un domaine qui s’appuie et s’organise autour des personnes. Le secteur a besoin de plus de personnes et les femmes doivent se sentir en sécurité et les bienvenues sur les chantiers si nous voulons qu’elles choisissent une carrière dans la construction. Nous devons donc amélior la sécurité pour tout le monde ».

Un EPI mal ajusté peut être inconfortable ou tout à fait dangereux. Par exemple, un harnais de protection contre les chutes trop lâche pourrait toujours retenir une femme lorsque l’échafaudage s’effondre sous elle, mais cela pourrait lui causer de graves blessures au cou ou aux épaules. Cela affecte non seulement le travailleur blessé, mais également son employeur. Au delà de l’aspect psychologique, l’entrepreneur subit une perte de temps, de productivité et – potentiellement – une demande d’indemnisation coûteuse du travailleur.

« L’un des moyens les plus efficaces de recruter davantage de femmes dans les métiers de la construction qui sont parmi les mieux rémunérés aux USA, consiste à faire en sorte que les entreprises soient en mesure de fournir des équipements de sécurité qui les rendent encore plus sûres », a déclaré Stephen E. Sandherr, président-directeur général de l’Associated General Contractors des Etats Unis d’Amérique. « Nous souhaitons tirer parti de ces subventions pour encourager nos sociétés membres à fournir un plus large éventail d’équipements de sécurité et à continuer d’élargir la diversité de notre main-d’œuvre. »

Une des principales préoccupations des entrepreneurs est la sécurité de leurs employés. Nombre d’entre eux reconnaissent l’évolution du paysage de la main-d’œuvre du secteur de la construction et prennent des mesures pour créer un lieu de travail plus inclusif et sans blessure. Plus tôt cette année, la Société de construction Skanska a créé des gants et deux gilets de sécurité personnalisés conçus pour les femmes et basés sur les commentaires et retours de ses propres employées. La société prévoit d’élargir prochainement la gamme de vêtements afin d’inclure des manteaux et des vestes haute visibilité pour l’hiver.

Le programme de subventions financera l’achat d’environ 300 harnais de protection antichute de taille moyenne pour les femmes. Les membres de l’AGC peuvent faire une demande de subvention jusqu’à la fermeture de la fenêtre de candidature, le 10 janvier 2020. Les gagnants seront informés à l’avance et mis à l’honneur lors du congrès annuel de l’AGC, qui se tiendra du 9 au 12 mars 2020 à Las Vegas, dans le Nevada.

À propos d’AGC (Association des Entreprises Générales des USA)

L’Associated General Contractors of America s’emploie à assurer le succès continu du secteur de la construction en préconisant des mesures de soutien aux niveaux fédéral, régional et local, fournir aux entreprises des occasions de découvrir des moyens de devenir plus performants et de les mettre en contact avec les ressources et les individus dont elles ont besoin pour réussir dans leurs activités et dans leurs entreprises.

* Bureau des statistiques du travail, janvier 2019, https://www.bls.gov/cps/cpsaat18.htm

A Autodesk University 2019, Airbus et Autodesk montrent l’impact de la conception générative dans le cadre de la conception de pièces et de bâtiments

Article publié à l’origine en anglais sur le site d’Autodesk ici.

Autodesk et Airbus sont tous deux déterminés à repousser les limites des technologies de pointe dans le cadre de la poursuite de l’innovation et pour un monde plus durable. Il n’est donc pas surprenant que les deux sociétés s’associent pour modifier fondamentalement la façon dont les choses seront fabriquées et construites dans l’industrie aérospatiale dans un proche avenir.

Une usine d’ailes Airbus

La semaine passée, lors d’Autodesk University à Las Vegas, Airbus a révélé comment il utilisait la conception générative pour relever des défis complexes en matière d’ingénierie, d’architecture et de systèmes. Pouvoir résoudre ces problèmes leur permettra d’être plus à la pointe, plus efficaces et plus économes, tout en répondant mieux aux besoins de sa main-d’œuvre et en réduisant l’impact négatif sur l’environnement.

La conception générative inspire l’avenir de l’exploration spatiale.

Dans le cadre d’un effort permanent, Airbus réinvente de nombreux composants structurels d’aéronefs, en appliquant la conception générative d’Autodesk pour développer des pièces plus légères qui dépassent les normes de performance et de sécurité actuelles. Dans une industrie où moins de poids équivaut à moins de consommation de carburant, cette approche offre une énorme opportunité de réduire les effets néfastes du transport aérien sur l’environnement.

Airbus ne se limite pas aux pièces d’avion aux processus et aux espaces de fabrication, il utilise la conception générative pour l’aménagement d’usines adaptables, certifiées DGNB et LEED, avec une logistique rationalisée pour améliorer les conditions de travail des employés et accroître leur productivité.

Partition bionique 2.0

En 2015, Airbus a dévoilé son premier prototype autour de la conception générative. La «cloison bionique» est une version nouvelle génération de la cloison et de la structure de support pour sièges jumps qui sépare l’habitacle de la cuisine d’un avion.

La conception initiale était prometteuse : 45% plus légère que la pièce d’origine mais tout aussi solide. Airbus a estimé que cette nouvelle approche de conception permettrait d’économiser près d’un demi-million de tonnes d’émissions de CO2 par an si elle était déployée dans son carnet de commandes d’avions A320.

Les travailleurs d’Airbus testent l’emplacement de la cloison bionique.

À l’origine, l’intention était de fabriquer la nouvelle cloison en utilisant la fabrication par additif métallique. Mais en raison de toute une gamme de variables sur le marché de la fabrication et des besoins en matériaux, il est devenu évident qu’un processus de fabrication alternatif serait nécessaire. Heureusement, la technologie de conception générative d’Autodesk a poursuivi son évolution et elle est maintenant capable d’optimiser de multiples techniques de fabrication avancées au cours de la phase de conception et de développement de produit.

Pour Airbus, cela signifie qu’ils peuvent utiliser la conception générative pour créer un moule en plastique imprimé en 3D pour la cloison, puis couler la pièce dans un alliage déjà qualifié pour le vol. La partition Bionic 2.0 est aussi puissante et légère que son prédécesseur et peut être fabriquée à une échelle plus abordable.

«La conception mise à jour rend la partition bionique beaucoup plus viable pour la production. Le premier prototype est en production et nous espérons le terminer d’ici la fin de l’année », a déclaré Bastian Schaefer, concepteur chez Airbus, qui dirigeait la collaboration avec Autodesk. «Le processus et la technologie ont évolué et nous pouvons maintenant fabriquer plusieurs unités à un coût considérablement inférieur.»

Airbus utilise actuellement la conception générative pour repenser les autres composants structurels de l’aéronef, y compris le bord d’attaque du plan de la queue verticale (VTP) de l’A320. L’objectif d’un VTP (ou d’un stabilisateur vertical) sur un avion est de fournir une stabilité directionnelle et de réduire l’inefficacité aérodynamique causée par les mouvements d’un côté à l’autre.

Une impression 3D du plan de la queue vertical conçu de manière générative

La conception générative permet à l’équipe d’évaluer des centaines de solutions de conception qui répondent toutes aux objectifs de rigidité, de stabilité et de masse du VTP.

Usine du futur

Les réactions positives à ce que la conception générative pourrait amener pour les composants d’avion ont amené Airbus à explorer les possibilités de cette technologie pour d’autres secteurs de son activité. Plus tôt cette année, l’équipe a commencé à réfléchir à la manière dont la conception générative pourrait être appliquée à la conception, à la disposition et aux flux de travail des bâtiments de ses usines.

Premièrement, ils ont examiné une chaîne de montage d’ailes d’A350 où une main-d’œuvre humaine importante et plusieurs outils différents sont nécessaires. L’objectif était de déterminer comment un aménagement d’usine pouvait être configurée pour de multiples variantes d’ailes des différentes générations de l’A350, avec des emplacements d’outil et des trajectoires de déplacement optimaux, ainsi qu’un encombrement et des goulots d’étranglement minimaux.

Airbus_191108_03

Une vidéo montre les flux logistiques et la configuration de l’usine de l’aile Airbus avec une conception générative.

Airbus s’intéresse maintenant aux concepts possibles pour l’utilisation future de cette technologie dans d’autres hangars de production. L’objectif est au final d’assembler les moteurs plus rapidement avec des flux logistiques plus efficaces et une main-d’œuvre plus riche en contenu, dans une usine extensible et adaptable aux besoins d’Airbus, tant aujourd’hui qu’à l’avenir.

Un moteur Airbus.

L’équipe a identifié 10 contraintes pour l’évaluation par le système de conception générative, certaines pesant plus lourd que d’autres, telles que l’efficacité et le coût.

  • Efficacité du terrain – quantité totale et proportion d’espace restant disponible à l’intérieur des limites du site et à l’extérieur de l’empreinte du bâtiment
  • Coût de construction – caractéristiques essentielles à l’estimation du coût de construction d’un bâtiment, y compris l’empreinte totale du bâtiment, le nombre et la taille de structures uniques, ainsi que la surface de divers matériaux utilisés en façade
  • Durabilité – caractéristiques essentielles pour la certification DGNB / LEED, y compris la toiture végétalisée des employés, l’acoustique du bâtiment, le confort thermique, les zones de biodiversité, les surfaces perméables et le stationnement des vélos.
  • Conditions de travail des employés – distance entre les postes de travail et les toilettes (à minimiser); et vues sur les espaces verts extérieurs depuis les salles de réunion, le café, les salles de repos et la cuisine
  • Flux logistique / Flux de peinture / Flux du moteur (trois contraintes distinctes) – chemins de flux entre les stations le long de la séquence de production
  • Expérience client – vues du hall d’entrée et des autres zones clients vers les stations de montage et les espaces verts extérieurs
  • Lumière du jour – quantité de lumière naturelle diffuse dans les espaces critiques pour le bureau, la production et l’expérience client
  • Flexibilité – potentiel d’expansion future du bâtiment, en particulier dans les limites du site d’origine

La conception générative offrait deux directions qu’Airbus envisageait actuellement : un bâtiment plus grand avec une empreinte non conventionnelle ou les mêmes éléments d’usine optimisés pour s’intégrer dans une empreinte rectangulaire plus petite.

«La conception générative nous aide à créer une conception architecturale plus durable tenant mieux compte des facteurs humains et des conditions de travail critiques», a déclaré Schaefer. «Cela a également élargi notre façon de penser et notre approche du design en surmontant les idées préconçues et les angles morts. Quelle que soit la conception choisie, nous savons que l’usine fonctionnera plus efficacement et sera moins coûteuse à construire. ”

Pour Airbus, il semble que le futur de la fabrication et de la construction soit arrivé.

Article publié à l’origine sur le site PR Newswire d’Autodesk ici.

CHSCT et Professionnels du Travail, le BIM permet une meilleure sécurité et prévention sur les chantiers – à lire sur Officiel Prévention !

Les Experts du BIM le savaient déjà, la 8ème dimension (entre autres) intègre cette notion de prévention et de gestion des risques, mais peu de professionnels du travail ou de la législation le savent.

Officiel Prévention, le site de référénce des CHSCT et professionnels du travail le rappelle dans un article dédié. Le BIM peut amplement contribuer à éviter les accidents sur les chantiers, les anticiper, et les annihiler de fait. Combiné à d’autres approches comme la Réalité Virtuelle, la Réalité Augmentée, l’Internet des Objets, les gilets connectés, les puces RFID, etc. il peut réduire de manière drastique les risques sur le terrain. Certaines opérations d’entretien et maintenance, voire de réparation, se passent même à distance avec des lunettes Hololens et des hologrammes pour la réalité mixte, permettant ainsi aux opérateurs de travailler en toute connaissance et bonne sécurité. Des sociétés comme CAD42 proposent déjà des solutions de suivi pour la sécurité sur les chantiers. Smartvid.io aux USA a mis au point un système de scan en temps réel des personnes permettant de vérifier la présence ou non d’équipements de sécurite. Enfin, des sociétés aux USA comme Boston Dynamics ont créé des chiens robots capables d’aller scanner ou filmer des sites extrèmement dangereux ou inaccessibles car contaminés ou ayant subi des dégats.

Découvrez cet article résumant bien les possibilités relatives à la préservation des personnes sur Officiel Prévention en cliquant ici.

Retrouvez aussi un article précédent sur la sécurité sur les chantiers sur ABCD Blog.

Revivez Autodesk University 2019 en différé et découvrez un contenu et des présentations d’une extrème richesse !

C’est l’évènement phare de la communauté des Experts du digital et de la disruption du monde entier, tous domaines confondus : Architecture, Ingénierie, Construction, Industrie, Média et Divertissement, etc. Revivez-le en différé…

Ce moment que tout le monde attend en chaque fin d’année avant Noël, c’est Autodesk University qui connecte plus de 12 000 professionnels du monde de la construction, de la fabrication, de l’architecture, de l’ingénierie et des médias, avec quatre jours complets de sessions d’apprentissage en classe et d’expériences de mise en réseau. AU vise à doter ses participants des connaissances nécessaires pour assurer un avenir meilleur pour notre planète.

De nombreuses Sociétés françaises telles que Bouygues, Bouygues Immobilier, VINCI, Eiffage, ENGIE, Systra, COLAS, Léon Grosse, et bien d’autres encore, viennent soit présenter une classe et partager leur savoir et leur expérience, ou viennent écouter leurs pairs du monde entier.

Autodesk University 2019

La conférence a débuté par une allocution d’ouverture du président d’Autodesk, Andrew Anagnost, qui a réaffirmé l’engagement continu d’Autodesk de fournir aux différents secteurs, des solutions métriers leur permettant de faire plus, avec un impact moins négatif sur la planète. Lors de la conférence de cette année, l’accent a été mis sur l’opportunité importante d’améliorer les flux de travail, les résultats et le monde dans lequel nous vivons, à mesure que les secteurs évoluent. Il était accompagné de conférenciers invités, dont le Dr Elizabeth Hausler, fondateur et directeur général de Build Change qui oeuvre pour l’habitat des plus pauvres dans les zones défavorisées, ainsi que du directeur créatif de Walt Disney Imagineering, Asa Kalama qui a partagé l’expérience du parc Star Wars.

Deux autres conférenciers au cours de la conférence ont porté respectivement sur les derniers développements pour les clients des secteurs de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction (AEC), et de la conception et de la fabrication : Nicolas Mangon, Vice-Président Building Strategy Marketing et Jim Lynch, General Manager Autodesk Construction Cloud. Ces sessions à grande échelle ont présenté la technologie propres à chaque secteur, et ont également fourni une analyse approfondie de la manière dont ces domaines convergent pour permettre une meilleure innovation intersectorielle.

Découvrez et revivez ces sessions passionnantes en différé en cliquant ici.

Et découvrez aussi le keynote AEC de Nicolas Mangon, en cliquant ici.

Observatoire d’appels d’offres de la commande publique en Espagne, l’obligation du BIM progresse fortement !

L’observatoire des appels d’offres BIM du Groupe es.BIM en charge du développement de la stratégie BIM en Espagne a été créé en mai 2017 avec pour objectif de monitorer et d’analyser l’intégration d’obligations BIM dans les appels d’offres publics, tant quantitativement que qualitativement. Ils ont à ce jour publié plus de sept rapports et le dernier en date s’appuie sur l’analyse de plus de 517 appels d’offres publics intégrant cette obligation depuis 2017 jusqu’à maintenant, soit un total cumulé de 1 532,7 millions d’euros.

Évolution dans le temps

Les données analysées montrent qu’au premier semestre 2019, le nombre total des offres publiées est proche du total de l’année 2018, soit 195 contre 216 respectivement, ce qui signifie 38% du total publié à ce jour. Ces offres publiées en 2019 représentent un investissement total de 843,3 millions d’euros, une valeur qui double presque l’investissement total de 2018 (424,81 millions €). Il faut préciser que cette valeur élevée est due à la publication d’un grand nombre d’appels d’offres concernant l’exécution de travaux qui ont des valeurs de contrat estimées supérieures à d’autres phases.

En termes de leadership des régions, c’est la Catalogne (41%) qui mène la danse du BIM, puis la Communauté Valencienne (13%), Madrid et l’Andalousie (tous deux avec 9%).

En termes de maturité BIM, les offres publiques sont analysées en fonctions des requis BIM basés sur des indicateurs qualitatif pré-établis et l’enregistrement de l’obligation ou non, dans le cahier des charges. Ces indicateurs sont les suivants :

Types de livrables BIM entre autres :

  • S’il y a utilisation ou demande de livraison de formats ouverts dits openBIM de type IFC ou COBie
  • Si la réalisation nécessite un plan d’exécution BIM
  • Si l’intégration de personnel spécialisé dans l’équipe est requis
  • S’il existe une référence à une norme existante, soit nationale ou internationale
  • si l’utilisation d’un système de classification est requise
  • Si les exigences des informations clients sont définies
  • Et si nécessaire, contrôler expressément la qualité du modèle BIM

Parmi les résultats de ces indicateurs, la définition des produits livrables du BIM par rapport aux utilisations est illustrée ci-dessous :
65% des offres publiées avec une obligation BIM définissent certains livrables BIM, tandis que 51% définiraient une utilisation.
La nécessité d’utiliser des formats ouverts est également remarquable (45%).

Le secteur du bâtiment a augmenté progressivement le nombre d’offres publié depuis début 2017. Par rapport à l’infrastructure et sur le total accumulés, la construction représente 72% (372 des offres) contre 28% pour les infrastructures.

Le secteur des infrastructures a considérablement augmenté le nombre d’offres publiées depuis début 2017, avec un total de 142 et un investissement de
394 millions d’euros, et si l’on rapporte le nombre d’appels d’offres publics avec les obligations BIM publiées dans le secteur des infrastructures avec celles de la construction, actuellement un sur trois correspond au secteur des infrastructures.

Découvrez l’observatoire complet en cliquant ici.

Exploit, le Hors-Site prend de la hauteur avec le Marriott AC NoMAD, le plus haut hôtel modulaire du monde conçu en BIM !

A lire sur International Offsite Magazine, la success story du AC Marriott NoMAD hôtel conçu en BIM avec Revit !

Il est des exploits qu’on se doit de saluer. Le plus haut hôtel en modulaire de la chaîne Marriott est en cours de construction sur la 6ème avenue à New-York. Avec plus de 168 chambres sur 26 étages et un rooftop demandé par la ville, conçu par l’Agence Américaine Danny Forster & Architecture, il est construit par le contractant général Skystone LLC qui le livrera clé en mains à son propriétaire.

© Danny Forster & Architecture 2019

Une tour modulaire ne doit pas nécessairement ressembler à des boîtes empilées ou à des dortoirs flottants dans le ciel. Il est cependant évident que les grands hôtels exigent une symétrie répétitive et une efficacité opérationnelle, et du coup, la construction modulaire qui est réputée être rentable avec une qualité contrôlée répond parfaitement à ces attentes. Dans la conception de cet hôtel AC de Marriott de Manhattan, une qualité irréprochable associe une expression architecturale inventive à une stratégie de balcon sophistiquée qui élimine l’opprobre de la double largeur préfabriquée et économique.

Le plan d’étage à la fois angulaire mais hyper-symétrique de DF & A tire parti de l’efficacité obtenue par la construction en usine des modules. La conception permet toujours des variantes – chambres King, Queen, compatibles ADA et communicantes – mais avec des largeurs de baie cohérentes et des détails prototypiques permettant de réaliser des économies de coûts importantes. Et avec une façade originale qui capte l’attention.

Ce projet a été réalisé avec Skystone LLC, Epstein, Mandy Li & DMD Modular.

En savoir plus sur le site de l’agence Danny Forster & Architecture ici.

© Danny Forster & Architecture 2019

Les modules de chambres pré-équipées et décorées, ainsi que le bar rooftop et la toiture sont préfabriqués en hors site et seront ensuite montés sur place sur un ancien terrain sur lequel sera démoli un ancien bâtiment des années 80.

Voulu par le maître d’ouvrage qui envisageait de passer au modulaire depuis des années pour des raisons évidentes de coût, de maîtrise du temps et de la qualité, ce projet de 70 millions de dollars a un ratio de coût de 65% sur la partie classique pour 35% pour la partie modulaire. Intégrant 4 étages en béton, ainsi qu’un noyau de circulation en béton, il est conçu en BIM avec Autodesk Revit.

Skystone LLC est un contractant général qui livre ses bâtiments clé en mains, et qui peut construire ce type d’édifices en modulaire un peu partout dans le monde. Ils gèrent à ce titre toutes les inspections, validations et contrôles en cours de chantiers.

Bénéficiant d’années d’expérience dans la production de modules à l’instar de certains fabricants de produits industriels comme les automobiles, Skystone envoit ses modules en fabrication en usine, leur permettant d’en maîtriser la qualité au plus près. Ils ont pour cela mis en place un processus de sélection, contrôle, validation et suivi de leur chaîne d’approvisionnement et sous-traitants afin de garantir une qualité extrème.

La partie la plus délicate de leurs modules est leur structure, fabriquée par STP Elbud qui utilise des robots pour maximiser les soudures des éléments structurels, avec une tolérance maximale de 3mm en X, Y et Z. La finition des façades étant réalisée par Aluprof, des leaders de la fabrication de façades métalliques pour les IGH.

Les modules produits par DMD dans un seul hangar en Pologne seront acheminés depuis les port de Gdansk jusqu’à New-York. Pendant le transport, ils seront équipés de GPS et inspectés afin de contrôler leurs éventuelles déformations durant ce long voyage.

Ce futur hôtel de Marriott sera enfin le moyen de prouver qu’un immeuble de grande hauteur conçu en BIM et en modulaire peut être construit aisément et tout de suite.

Découvrez l’article complet sur la revue International Offiste ci-dessous.

© Offsite Magazine 2019

Amis du hors site, prenez de la hauteur et passez au BIM !

Inscrivez-vous aux évènements du Futur de la Construction pour tout savoir sur les disruptions technologiques et la transformation numérique du secteur avec des intervenants de qualité à Paris et Lyon !

Enregistrez-vous pour les évènements Future of Making à Paris et Lyon des 26 novembre et 3 décembre !

Dernière ligne droite avant l’évènement Future of Making, concept porté par Autodesk, qui encourage la transformation digitale depuis les phases de conception, de construction, jusqu’à l’exploitation des environnements bâtis et urbains qui nous entourent. Autodesk a voulu donner la parole à ces professionnels innovants qui font notre monde de demain.

Lors de ces deux événements, placés sous le signe de l’innovation, venez écouter les keynotes inspirants et retours d’expériences concrets de vos pairs (Agence Jean-Paul Viguier Architecture, Bouygues Immobilier, GSE ou encore Vurpas Architectes) pour insuffler ce changement au sein de votre entreprise. Des personnalités dirigeantes d’Autodesk telles que Nicolas Mangon, Vice-Président Stratégie AEC et Eric Piccuezzu, DirecteurThought Leadership AEC Monde viendront partager leur vision du futur.

Il y sera question de projets tels que la Tour Hyperion en bois de l’agence Jean-Paul Viguier qui a gagné le récent BIM d’or 2019, des beaux et durables entrepôts logistiques du grand contractant général français GSE, ou encore des majestueux projets culturels tels que ceux de l’agence Vurpas Architectes…

Vous pourrez y réseauter avec vos pairs, découvrir les succès d’autres professionnels et rencontrer les sponsors technologiques et start-ups qui transforment le secteur.

Public ciblé : Décideurs et acteurs clés concernés et intéressés par les sujets d’innovation et de transformation digitale.

RDV à PARIS le 3 décembre 2019 de 14H à 18H30 à la Station F – 5 Parvis Alan Turing – 75013 Paris. Vous inscrire en cliquant ici.

RDV à LYON le 26 novembre 2019 de 14h à 18h30 à la Halle H7 – 70 Quai Perrache – 69002 Lyon. Vous inscrire en cliquant ici.

Les partenaires de ces évènements sont :