DigiPLACE, un projet ambitieux de future plateforme européenne pour le secteur du BTP

Un projet Européen ambitieux et fédérateur

Evènement ! DigiPLACE, projet de chaîne d’approvisionnement dirigé par le Politecnico di Milano et financé par l’Union Européenne avec un budget avoisinant les 1 million d’euros a pour objectif de créer une plateforme numérique européenne pour le secteur de la construction. Cette plate-forme est un environnement numérique qui intègrerait différentes technologies et diverses applications et services.

De la nécessité de moderniser et digitaliser notre secteur

Dans une économie moderne, la numérisation est l’un des principaux moteurs de la croissance de la productivité dans tous les secteurs et services. Pour rester compétitive sur un marché de plus en plus mondialisé, l’économie de l’UE doit se transformer numériquement. Le secteur de la construction se caractérise par une forte présence de PMEs, une faible capitalisation, un faible taux de personnes diplômés, un faible investissement en innovation et une longue chaîne d’approvisionnement. En outre, sur le marché de l’UE, différentes langues, fiscalité et différents cadres réglementaires entravent les synergies possibles.

L’avenir de la construction gagnera en valeur s’il est intégré et numérisé
La modernisation de la construction passe par la modernisation et l’innovation de l’environnement des entreprises. Les plateformes représentent sans aucun doute la solution la plus pertinente pour atteindre cet objectif. Elles se sont révélées extrêmement efficaces pour moderniser de nombreuses réalités de production orientées vers le consommateur, pour le développement et l’innovation de la structure de l’entreprise. Pour les entreprises manufacturières, les services et les technologies numériques locales, cette transition est totalement naturelle. Ce n’est pas le cas pour les secteurs les plus traditionnels tels que le BTP.

DigiPLACE et Industrie 4.0

DigiPLACE traitera ces problèmes critiques et tirera parti de la valeur ajoutée de l’UE. En fait, son projet est de tracer le chemin de la modernisation du secteur de la construction en Europe sous le titre de Construction 4.0. Comme l’a déclaré l’un des partenaires du projet, «Construction4.0 est notre» branche d’Industrie 4.0. Nous utilisons ce terme pour désigner la numérisation du secteur de la construction. Le BIM est au cœur de Construction 4.0 mais n’est pas le seul élément ». .

Ce projet est la toute première proposition à l’échelle communautaire visant à une transformation numérique organique du secteur de la construction qui bénéficie d’un financement de l’UE et de la Direction générale des réseaux, du contenu et des technologies de la communication (DG CONNECT).

DigiPLACE est un cadre qui permet le développement de futures plates-formes numériques en tant qu’écosystèmes communs de services (numériques) qui soutiendront l’innovation, la production, le commerce, etc. Le projet définira un cadre d’architecture de référence pour la plate-forme de construction numérique sur la base d’un consensus au niveau de l’UE issu d’une large communauté de parties prenantes. Tout cela, dans cette première phase, donnera lieu à une feuille de route stratégique pour une mise en œuvre correcte de l’architecture de l’information.

Notons qu’il ne s’agit pas d’un CDE, mais que ce sera la future plateforme de la communauté européenne qui collectera et normalisera les données du secteur de la construction de tous les pays. Il devrait favoriser le marché intérieur européen en normalisant les informations afin que les opérateurs puissent opérer dans tous les pays de la communauté sans barrières linguistiques, réglementations, etc.
Chaque opérateur économique devrait alors être en mesure de s’associer pour développer sa propre entreprise.

Il y aura 5 plates-formes européennes : industrie, santé, 5G, automobile… La sixième sera destinée uniquement à la construction.

Les trois grands ministères européens impliqués

Trois ministères italien, français, allemand des infrastructures sont partenaires, ainsi que les concepteurs, constructeurs, constructeurs européens, buildingSMART International et McKinsey.
Pour la France, outre le ministère du logement, le CSTB sera partenaire. Les plus impliqués semblent être nos voisins belges,

Qui gèrera DigiPLACE ?

DigiPLACE sera géré par un groupe de partenaires experts, de tiers liés et d’un conseil consultatif composé d’opérateurs du secteur. Le consortium consistera en une collaboration sans précédent entre des représentants du secteur de la construction de l’UE, un partenariat académique solide et le soutien d’autorités publiques de 3 pays (ministères italien, français et allemand) qui travailleront ensemble au cours des 18 prochains mois. À compter de septembre 2019, les partenaires du projet collaboreront pour créer le cadre de la plateforme numérique. Les 19 partenaires de 11 pays dirigés par le Politecnico di Milano ouvriront la voie à de futurs projets dans le domaine de la construction numérique.

Prochainement, un calendrier complet d’événements publics sera défini, à partir d’une conférence de lancement dans le cadre de l’événement Digital & BIM Italia qui se tiendra à Bologne, en Italie, les 21 et 22 novembre 2019 – l’événement sera ouvert au public et gratuit.

Découvrez tous les détails de cette initiative en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *