Enquête CEGIBAT sur la pratique du BIM dans les BET, des enseignements intéressants !

En octobre 2018, CEGIBAT menait une enquête intéressante sur la pratique du BIM dans les BET. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore lue, nous vous la conseillons car elle est finalement courte mais très riche en enseignements.

Sur les 113 BET thermique et génie climatique sondés, plus de 77% pratiquent le BIM depuis au moins 3 ans, ce qui est assez exceptionnel. Il semble que ces BET s’organisent et se structurent progressivement.

Parmi les raisons qui les ont poussés à passer au BIM, on note l’anticipation d’éventuelles obligations règlementaires, mais aussi pouvoir répondre à la demande de la maîtrise d’ouvrage, que ce soit en neuf ou en rénovation, et enfin, améliorer la qualité de leur projet dans les phases de conception mais aussi de construction.

Le coût du BIM a été estimé par ces sondés aux alentours de 12000€. Ce qui est partiellement vrai car les offres locatives d’Autodesk avec la Collection AEC permettent notamment de s’équiper pour 30% en moyenne en moins, notamment avec le Kit BIM CINOV.

Concrètement, le BIM est utilisé sur les phases suivantes :

  • Le dessin,
  • La visualisation 3D,
  • La conception détaillée,
  • Le calcul des métrés/quantitatifs,
  • La synthèse.

Utilisé principalement pour les projets neufs et en tertiaire, le BIM leur apporte des avantages indéniables avec une meilleure collaboration et qualité, la possibilité de réaliser des simulations telles que la STD, et une diminution des problèmes sur les chantiers.

Autodesk Revit plebiscité !

Autodesk Revit est LE logiciel BIM le plus utilisé à plus de 76%, loin devant un autre acteur. Ses qualités et son adéquation à ces métiers font l’unanimité !

Plus de 30% de ces BET ont un BIM Manager sans lequel une bonne adoption serait inenvisageable.

Enfin les objets BIM ou famille, notamment pour le Gaz Naturel, sont clés et sont principalement fournis par les fabricants eux-mêmes, les éditeurs logiciels et les plateformes du type BIMobject.

Consultez l’intégralité de cette intéressante étude en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *