Highline Paris, chasseurs de talents architectes adeptes du BIM pour agences innovantes

Highline Paris Logo

Nous recevons cette semaine une société spécialisée dans le recrutement de profils experts métiers mais spécialisés en BIM, Highline Paris.

Fondée au Royaume-Uni à l’origine en 2015, Highline s’est installée en France depuis l’année 2017 avec de belles perspectives de croissance au vu de la vivacité du marché. Nous recevons donc Antoine Pecclet et Thibault Bertrand, les Responsables du bureau français qui vont nous en dire un peu plus sur cette belle startup.

Antoine-circle  Thibault-circle

Antoine Pecclet

Highline Paris

09 70 44 07 07

antoine@highlineparis.com

https://www.highlineparis.com/

Bonjour Antoine et Thibault, ravi de vous accueillir sur ABCD Blog. Vous êtes architectes comme moi, pourriez-vous vous présenter, nous parler de votre parcours atypique et nous dire d’où vous viennent ces passions pour l’architecture, le BIM et les nouvelles technologies et le recrutement d’Experts ?

TB et AP : Bonjour Emmanuel, nous vous remercions de nous recevoir chez Autodesk. Oui tout à fait, nous sommes architectes de formation et nous nous sommes spécialisés dans le recrutement.

AP : Ma passion de l'architecture me vient depuis l'enfance en découvrant des bâtiments lors de visites en France ou à l'étranger. J'ai tout de suite su que je voulais travailler dans ce domaine ! J'ai donc commencé à étudier à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris Val-de-Seine puis à l'Università degli Studi di Firenze en Italie. J'ai profité de mes études pour me documenter sur des sujets variés afin d'avoir une vision globale de l'architecture. J'ai découvert le BIM lors d'un stage à l'Institut Pasteur avec Vincent Bailly qui m'a transmis la passion pour ce processus formidable qui fait gagner du temps et des moyens. En découvrant le BIM, je me suis intéressé aux nouvelles technologies telles que le scan laser, l’impression 3D, et au fur et à mesure, je me suis fait des contacts et j'ai fait un saut dans le recrutement spécialisé.

TB : De mon côté j'ai suivi une formation d'architecte à l'ESA, à Paris. Si je n'ai jamais eu la chance de voir le BIM en pratique au cours de mes expériences en agence, je m'y suis largement intéressé depuis mes débuts chez Highline. Nous avons conscience qu'il s'agit là d'un sujet d'avenir et nous mettons un point d'honneur à nous tenir au courant de l'actualité en matière de BIM et de nouvelles technologies, en participant à des conférences, des salons et des expositions sur ces sujets. Vous pouvez d'ailleurs suivre notre participation à ces événements sur nos pages Linkedin, Twitter, Facebook et Instagram.

 

Antoine, vous avez fait vos études à l’Ecole d’architecture Val-de-Seine et nous avons eu des professeurs communs qui vous ont donné cette passion pour les nouvelles technologies à plus de 27 ans d’intervalle ?

AP : Exactement, il s'agit de André Del, Olivier Bouet, Olivier Celnik et Franck Chopin. C'est très intéressant de voir les interactions de certains acteurs sur plusieurs générations d'architectes. Ces professeurs ont beaucoup transmis à Val-de-Seine, ils participent à la transmission d'un savoir important sur les nouvelles technologies.

 

Vous avez notamment baigné dans le domaine des Fablabs et Techshops ?

AP : En effet, je me suis intéressé de près aux Ateliers de Fabrication Numérique après les avoir étudié en Italie. J'ai écrit un mémoire sur leur importance dans les écoles d'architecture (memoirefablabensapvs.wordpress.com). Cela m'a permis de rencontrer l'équipe du Techshop d'Ivry-sur-Seine et de co-fonder un atelier d'artistes de 700m² appelé Le Lavoir avec Marin Germain et Amine Sliamni, deux amis de Val-de-Seine – ( lelavoir.com ).

 

Highline, une petite structure qui monte et dont on avait pas entendu parler il y a quelques mois. Pouvez-vous nous présenter votre structure, son organisation, sa mission, ses objectifs ?

TB : Highline s'est installée en France durant le mois d'aoùt 2017, Nous avons eu un très bon accueil à Paris et nous avons pu développer un solide réseau d'agences qui nous font confiance et nous recommandent.

Nos formations d'architectes, mises en commun avec le savoir et l'expérience d'une agence de recrutement anglaise, nous a permis de nous construire avec rapidité et efficacité. Highline a pour but de dynamiser le marché du recrutement en architecture, d'aider les architectes en recherche d'emploi à valoriser leurs expériences et leur savoir, d'épauler les agences d'architecture en les mettant en relation avec des personnes compétentes, et de devenir un élément incontournable du marché de l'emploi en France. Jusqu'à aujourd'hui, c'est un succès.

 

Elle fut fondée au Royaume-Uni n’est-ce pas ? Par Alan son fondateur ? D’où est venue l’idée ?

Oui, nous nous sommes établis à Londres au début de l'année 2015 et avons créé Highline Paris au mois d'aoùt 2017. L'objectif est simple : nous souhaitons ajouter de la valeur tout au long du processus de recrutement pour nos clients. À Londres et à Paris, nous avons su développer de bonnes relations avec les grandes agences d'architecture internationales comme avec les agences plus modestes. Jusqu'à aujourd'hui nous sommes vraiment enthousiastes de notre succès et de nos excellents résultats. Alan a tenu à former une équipe composée par des architectes, ce qui nous permet d'avoir une compréhension immédiate et profonde des besoins de nos clients et des défis qu'ils rencontrent pour attirer les meilleurs profils.

 

A la différence de nombreuses structures de recrutement, vous ne faites ni embauche directe, ni intérim. Pourquoi et quel est votre différenciateur ?

Le choix était délibéré de ne pas offrir de services temporaires. Nous proposons uniquement des recrutements en CDD et CDI. Quand un client travaille avec Highline, il est immédiatement clair que nous sommes là pour ajouter de la valeur. Nous comprenons tous les aspects de l'exigence du client, la culture de bureau et les stratégies de croissance à long terme. Notre objectif est de trouver et de présenter des architectes qui cherchent à développer une carrière avec nos clients sur le long terme.

Comment ressentez-vous le marché français ? Apparemment les retours après quelques mois d’activité sont très positifs n’est-ce pas ? Vos clients semblent ravis ?

Ce fut un début très passionnant pour Highline Paris. Les résultats ont été au-delà de ce que nous aurions pu imaginer et nous sommes extrêmement fiers des clients que nous représentons. La qualité des compétences des candidats pour lesquels nous avons obtenu un poste a été très bien accueillie.

Highline Paris @ ENSAP Val de Seine

Nous pensons que cela montre aussi que le marché était un peu fatigué et lent. Nous recevons beaucoup de retour, de la part des clients et des candidats, indiquant que Highline a stimulé le marché, ce qui est très agréable à entendre. Nous comptons bien continuer à faire progresser Highline Paris avec la passion que celle que nous avons démontrée jusqu'à présent.

 

Vous adressez aussi bien les agences d’architecture que les bureaux d’études, entreprises de construction et autres startups ? Pouvez-vous nous parler de vos cibles clés ?

Le bouche à oreille faisant son effet, nous avons rapidement été contactés et avons eu l'opportunité de commencer à explorer d'autres secteurs du monde de la construction tels que des bureaux d'ingénieurs, des agences d’architecture d'intérieur et des start-ups spécialisées dans le BIM.

Plus tard cette année, nous avons pour projet de lancer un nouveau secteur au sein de Highline Paris dédiée aux entreprises et start-ups travaillant avec les technologies émergentes utilisées dans le secteur de la construction. Nous vous tiendrons au courant de cela.

 

Quels sont les profils les plus recherchés ? BIM Managers, modeleurs, coordinateurs, etc. ? D’ailleurs, francisez-vous les noms de postes ?

Actuellement, un nombre important de nos clients à Paris sont à la recherche d'experts utilisant Autodesk Revit et des personnes capables de mettre en œuvre le BIM. Ceux-ci varient entre les architectes utilisant Revit, les formateurs BIM, les gestionnaires BIM et les dessinateurs Revit. Selon la taille de l'agence il existe des différences entre le niveau d'expertise Revit sur les projets BIM.

 

Est-il indispensable d’avoir la double expertise, métier et BIM (architecte et BIM par exemple) ?

Oui, beaucoup de rôles que nous avons à pourvoir sont pour des architectes qui maîtrisent le BIM. C'est à la fois un processus que l'architecte doit aujourd'hui maîtriser, et à la fois un domaine à part entière, qui permet la création de nouveaux emplois qui n'existaient pas il y a quelques années. L'architecte BIM coordinateur est un nouveau profil qui n'existait pas il y a quelques années.

Highline Paris @ ENSAP Val de Seine2

 

Trouvez-vous assez de profils ou y-a-t-il pénurie ?

Oui il y a une pénurie aujourd'hui, et c'est un vrai problème pour les agences d'architecture françaises. Pour parer à cela et éviter que cela ne s'aggrave dans les années à venir, nous avons à cœur de communiquer le plus largement possible auprès des étudiants sur les bonnes manières de se former et sur les tendances futures en matière d'architecture. Nous sommes d'ailleurs intervenus à l'ENSA Paris Val-de-Seine très récemment, dans le cadre d'une conférence sur ce sujet, et nous avons le souhait de continuer cela à l'avenir auprès des autres ENSA.

 

Trouvez-vous que le système éducatif des écoles d’architecture et d’ingénierie forme suffisamment au BIM ou y-a-t-il des progrès à faire ?

Nous connaissons bien le mode d'enseignement des écoles d'architecture, leur mode d'enseignement du BIM est encore timide par rapport aux écoles d'ingénieurs. On imagine que cela va évoluer à la rentrée prochaine. Nous avons de bons rapports avec l'ESTP et l'ENPC qui sont à la page par rapport à l'enseignement du BIM, et cela fonctionne. A l'inverse des jeunes diplômés en architecture, les ingénieurs trouvent des emplois à la sortie de leur école sans difficultés.

 

Au niveau technologique, quelle solution logicielle BIM emporte la plus grosse part de marché de la demande selon vous et à quel pourcentage ?

Autodesk Revit sans hésitation. Les agences qui utilisent Revit ont plus de succès dans leurs projets ainsi que dans la recherche et l'embauche de nouveaux architectes. Nous avons une vision globale du marché et nous en sommes expert. Pour les parts de marché et la demande, Revit détient 80% des parts, ArchiCAD 15%, et d'autres programmes comme Allplan ou Vectorworks tournent autour de 5%. Ces agences ont plus de difficultés à trouver des candidats valables et compétents. Et l'inverse est aussi vrai : les architectes faisant le choix de ces alternatives ont plus de mal à trouver un poste.

 

Acceptez-vous aussi les profils juniors ou avec un minimum d’expérience ?

Oui, c'est plus difficile de trouver des agences qui embauchent des juniors mais cela arrive heureusement très fréquemment. En matière de Revit et de BIM, l'expérience parle plus que la formation : on conseille donc à tous les juniors de saisir chaque occasion de travailler leurs projets en BIM ! Et pour ceux qui ont du mal à trouver les bonnes opportunités, Highline est là.

 

Quelles sont les fourchettes de salaires sur les postes demandés ?

Les agences d'architectures nous font confiance pour rechercher tous types de profils. On peut donc parler d'une fourchette allant de 32 000€ pour un architecte junior, jusqu'à 80 000€ pour un poste de directeur de projet. On note malheureusement que les salaires des architectes en France sont moins élevés qu'à l'étranger, mais bonne nouvelle, le marché français est actuellement en forte croissance. Cela évolue donc dans le bon sens.

 

Concrètement, comment se passe un processus de recrutement avec Highline et quelles sont les étapes clés ?

Il se passe très bien ! Mais un magicien ne révèle jamais ses secrets… Plus sérieusement, chaque client a une façon propre de gérer ses recrutements, et nous veillons à nous adapter à leurs besoins et leur processus, tout en rendant celui-ci plus efficient.

Vous avez aussi parfois des demandes atypiques d’agence basculant d’un univers logiciel vers Autodesk Revit ? Pour quelles raisons selon vous ?

Oui, très fréquemment. La plupart sont des agences qui commencent à utiliser le BIM et font le choix de Revit, mais nous voyons également des agences qui utilisaient le BIM via d'autres outils et qui souhaitent aujourd'hui basculer sur Revit. Ces agences font appel à nous à la suite d'une recommandation de la part de leurs confrères qui mettent en avant notre réactivité dans la recherche de ces profils dont les compétences sur Revit sont aujourd'hui très valorisées.

 

Quelle est la fourchette d’âge des postulants ?

De 7 à 77 ans ! Beaucoup d'architectes nous contactent dès la sortie de leurs études, et tout le monde sait que les architectes ne partent pas à la retraite !

 

La compréhension des échanges IFC est-elle souvent demandée ?

Oui, pour les postes spécialisés dans la coordination ou le management BIM.

 

Que pensez-vous du marché français sur la partie BIM ? Est-il fortement en croissance ? Avez-vous un étalon de comparaison avec les autres pays ?

De toute évidence, certains de nos clients sont spécialisés et précurseurs de l'utilisation du BIM en France et à l'international. Néanmoins, la plupart des agences d'architecture sont aujourd'hui encore en train de découvrir et de mettre en place le BIM. Il est indéniable que la France a pris du retard sur par exemple, le Royaume-Uni où nous sommes aussi implantés. Il y a encore beaucoup à faire ici en France, mais c'est un secteur d'avenir !

Quel message souhaiteriez-vous faire passer à nos chers lecteurs ?

C'est plutôt nous qui comptons sur eux pour faire passer notre message. Actuellement, nous travaillons pour de petites agences en recherche de personnes pouvant les aider à franchir le pas de Revit et du BIM, et avec de grandes agences en recherche de ceux qui leur permettront de continuer à mener la révolution BIM en France. Et nous pensons avoir un rôle clé à jouer, auprès de tous ceux qui souhaitent participer activement à ce chamboulement du monde de l'architecture. Prenez contact avec Highline Paris, nous serons plus que ravis de discuter avec vous du meilleur moyen de faire évoluer votre carrière dans la bonne direction.

Connaissiez-vous ABCD Blog ?

Oui, nous connaissons ABCD blog, nous avons entendu nos clients et les candidats échanger par rapport à ce blog.

Thibault et Antoine, merci encore pour cette découverte fort passionnante et au plaisir de se retrouver dans l’univers du BIM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Highline Paris, chasseurs de talents architectes adeptes du BIM pour agences innovantes

Highline Paris Logo

Nous recevons cette semaine une société spécialisée dans le recrutement de profils experts métiers mais spécialisés en BIM, Highline Paris.

Fondée au Royaume-Uni à l’origine en 2015, Highline s’est installée en France depuis l’année 2017 avec de belles perspectives de croissance au vu de la vivacité du marché. Nous recevons donc Antoine Pecclet et Thibault Bertrand, les Responsables du bureau français qui vont nous en dire un peu plus sur cette belle startup.

Antoine-circle  Thibault-circle

Antoine Pecclet

Highline Paris

09 70 44 07 07

antoine@highlineparis.com

https://www.highlineparis.com/

Bonjour Antoine et Thibault, ravi de vous accueillir sur ABCD Blog. Vous êtes architectes comme moi, pourriez-vous vous présenter, nous parler de votre parcours atypique et nous dire d’où vous viennent ces passions pour l’architecture, le BIM et les nouvelles technologies et le recrutement d’Experts ?

TB et AP : Bonjour Emmanuel, nous vous remercions de nous recevoir chez Autodesk. Oui tout à fait, nous sommes architectes de formation et nous nous sommes spécialisés dans le recrutement.

AP : Ma passion de l'architecture me vient depuis l'enfance en découvrant des bâtiments lors de visites en France ou à l'étranger. J'ai tout de suite su que je voulais travailler dans ce domaine ! J'ai donc commencé à étudier à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris Val-de-Seine puis à l'Università degli Studi di Firenze en Italie. J'ai profité de mes études pour me documenter sur des sujets variés afin d'avoir une vision globale de l'architecture. J'ai découvert le BIM lors d'un stage à l'Institut Pasteur avec Vincent Bailly qui m'a transmis la passion pour ce processus formidable qui fait gagner du temps et des moyens. En découvrant le BIM, je me suis intéressé aux nouvelles technologies telles que le scan laser, l’impression 3D, et au fur et à mesure, je me suis fait des contacts et j'ai fait un saut dans le recrutement spécialisé.

TB : De mon côté j'ai suivi une formation d'architecte à l'ESA, à Paris. Si je n'ai jamais eu la chance de voir le BIM en pratique au cours de mes expériences en agence, je m'y suis largement intéressé depuis mes débuts chez Highline. Nous avons conscience qu'il s'agit là d'un sujet d'avenir et nous mettons un point d'honneur à nous tenir au courant de l'actualité en matière de BIM et de nouvelles technologies, en participant à des conférences, des salons et des expositions sur ces sujets. Vous pouvez d'ailleurs suivre notre participation à ces événements sur nos pages Linkedin, Twitter, Facebook et Instagram.

 

Antoine, vous avez fait vos études à l’Ecole d’architecture Val-de-Seine et nous avons eu des professeurs communs qui vous ont donné cette passion pour les nouvelles technologies à plus de 27 ans d’intervalle ?

AP : Exactement, il s'agit de André Del, Olivier Bouet, Olivier Celnik et Franck Chopin. C'est très intéressant de voir les interactions de certains acteurs sur plusieurs générations d'architectes. Ces professeurs ont beaucoup transmis à Val-de-Seine, ils participent à la transmission d'un savoir important sur les nouvelles technologies.

 

Vous avez notamment baigné dans le domaine des Fablabs et Techshops ?

AP : En effet, je me suis intéressé de près aux Ateliers de Fabrication Numérique après les avoir étudié en Italie. J'ai écrit un mémoire sur leur importance dans les écoles d'architecture (memoirefablabensapvs.wordpress.com). Cela m'a permis de rencontrer l'équipe du Techshop d'Ivry-sur-Seine et de co-fonder un atelier d'artistes de 700m² appelé Le Lavoir avec Marin Germain et Amine Sliamni, deux amis de Val-de-Seine – ( lelavoir.com ).

 

Highline, une petite structure qui monte et dont on avait pas entendu parler il y a quelques mois. Pouvez-vous nous présenter votre structure, son organisation, sa mission, ses objectifs ?

TB : Highline s'est installée en France durant le mois d'aoùt 2017, Nous avons eu un très bon accueil à Paris et nous avons pu développer un solide réseau d'agences qui nous font confiance et nous recommandent.

Nos formations d'architectes, mises en commun avec le savoir et l'expérience d'une agence de recrutement anglaise, nous a permis de nous construire avec rapidité et efficacité. Highline a pour but de dynamiser le marché du recrutement en architecture, d'aider les architectes en recherche d'emploi à valoriser leurs expériences et leur savoir, d'épauler les agences d'architecture en les mettant en relation avec des personnes compétentes, et de devenir un élément incontournable du marché de l'emploi en France. Jusqu'à aujourd'hui, c'est un succès.

 

Elle fut fondée au Royaume-Uni n’est-ce pas ? Par Alan son fondateur ? D’où est venue l’idée ?

Oui, nous nous sommes établis à Londres au début de l'année 2015 et avons créé Highline Paris au mois d'aoùt 2017. L'objectif est simple : nous souhaitons ajouter de la valeur tout au long du processus de recrutement pour nos clients. À Londres et à Paris, nous avons su développer de bonnes relations avec les grandes agences d'architecture internationales comme avec les agences plus modestes. Jusqu'à aujourd'hui nous sommes vraiment enthousiastes de notre succès et de nos excellents résultats. Alan a tenu à former une équipe composée par des architectes, ce qui nous permet d'avoir une compréhension immédiate et profonde des besoins de nos clients et des défis qu'ils rencontrent pour attirer les meilleurs profils.

 

A la différence de nombreuses structures de recrutement, vous ne faites ni embauche directe, ni intérim. Pourquoi et quel est votre différenciateur ?

Le choix était délibéré de ne pas offrir de services temporaires. Nous proposons uniquement des recrutements en CDD et CDI. Quand un client travaille avec Highline, il est immédiatement clair que nous sommes là pour ajouter de la valeur. Nous comprenons tous les aspects de l'exigence du client, la culture de bureau et les stratégies de croissance à long terme. Notre objectif est de trouver et de présenter des architectes qui cherchent à développer une carrière avec nos clients sur le long terme.

Comment ressentez-vous le marché français ? Apparemment les retours après quelques mois d’activité sont très positifs n’est-ce pas ? Vos clients semblent ravis ?

Ce fut un début très passionnant pour Highline Paris. Les résultats ont été au-delà de ce que nous aurions pu imaginer et nous sommes extrêmement fiers des clients que nous représentons. La qualité des compétences des candidats pour lesquels nous avons obtenu un poste a été très bien accueillie.

Highline Paris @ ENSAP Val de Seine

Nous pensons que cela montre aussi que le marché était un peu fatigué et lent. Nous recevons beaucoup de retour, de la part des clients et des candidats, indiquant que Highline a stimulé le marché, ce qui est très agréable à entendre. Nous comptons bien continuer à faire progresser Highline Paris avec la passion que celle que nous avons démontrée jusqu'à présent.

 

Vous adressez aussi bien les agences d’architecture que les bureaux d’études, entreprises de construction et autres startups ? Pouvez-vous nous parler de vos cibles clés ?

Le bouche à oreille faisant son effet, nous avons rapidement été contactés et avons eu l'opportunité de commencer à explorer d'autres secteurs du monde de la construction tels que des bureaux d'ingénieurs, des agences d’architecture d'intérieur et des start-ups spécialisées dans le BIM.

Plus tard cette année, nous avons pour projet de lancer un nouveau secteur au sein de Highline Paris dédiée aux entreprises et start-ups travaillant avec les technologies émergentes utilisées dans le secteur de la construction. Nous vous tiendrons au courant de cela.

 

Quels sont les profils les plus recherchés ? BIM Managers, modeleurs, coordinateurs, etc. ? D’ailleurs, francisez-vous les noms de postes ?

Actuellement, un nombre important de nos clients à Paris sont à la recherche d'experts utilisant Autodesk Revit et des personnes capables de mettre en œuvre le BIM. Ceux-ci varient entre les architectes utilisant Revit, les formateurs BIM, les gestionnaires BIM et les dessinateurs Revit. Selon la taille de l'agence il existe des différences entre le niveau d'expertise Revit sur les projets BIM.

 

Est-il indispensable d’avoir la double expertise, métier et BIM (architecte et BIM par exemple) ?

Oui, beaucoup de rôles que nous avons à pourvoir sont pour des architectes qui maîtrisent le BIM. C'est à la fois un processus que l'architecte doit aujourd'hui maîtriser, et à la fois un domaine à part entière, qui permet la création de nouveaux emplois qui n'existaient pas il y a quelques années. L'architecte BIM coordinateur est un nouveau profil qui n'existait pas il y a quelques années.

Highline Paris @ ENSAP Val de Seine2

 

Trouvez-vous assez de profils ou y-a-t-il pénurie ?

Oui il y a une pénurie aujourd'hui, et c'est un vrai problème pour les agences d'architecture françaises. Pour parer à cela et éviter que cela ne s'aggrave dans les années à venir, nous avons à cœur de communiquer le plus largement possible auprès des étudiants sur les bonnes manières de se former et sur les tendances futures en matière d'architecture. Nous sommes d'ailleurs intervenus à l'ENSA Paris Val-de-Seine très récemment, dans le cadre d'une conférence sur ce sujet, et nous avons le souhait de continuer cela à l'avenir auprès des autres ENSA.

 

Trouvez-vous que le système éducatif des écoles d’architecture et d’ingénierie forme suffisamment au BIM ou y-a-t-il des progrès à faire ?

Nous connaissons bien le mode d'enseignement des écoles d'architecture, leur mode d'enseignement du BIM est encore timide par rapport aux écoles d'ingénieurs. On imagine que cela va évoluer à la rentrée prochaine. Nous avons de bons rapports avec l'ESTP et l'ENPC qui sont à la page par rapport à l'enseignement du BIM, et cela fonctionne. A l'inverse des jeunes diplômés en architecture, les ingénieurs trouvent des emplois à la sortie de leur école sans difficultés.

 

Au niveau technologique, quelle solution logicielle BIM emporte la plus grosse part de marché de la demande selon vous et à quel pourcentage ?

Autodesk Revit sans hésitation. Les agences qui utilisent Revit ont plus de succès dans leurs projets ainsi que dans la recherche et l'embauche de nouveaux architectes. Nous avons une vision globale du marché et nous en sommes expert. Pour les parts de marché et la demande, Revit détient 80% des parts, ArchiCAD 15%, et d'autres programmes comme Allplan ou Vectorworks tournent autour de 5%. Ces agences ont plus de difficultés à trouver des candidats valables et compétents. Et l'inverse est aussi vrai : les architectes faisant le choix de ces alternatives ont plus de mal à trouver un poste.

 

Acceptez-vous aussi les profils juniors ou avec un minimum d’expérience ?

Oui, c'est plus difficile de trouver des agences qui embauchent des juniors mais cela arrive heureusement très fréquemment. En matière de Revit et de BIM, l'expérience parle plus que la formation : on conseille donc à tous les juniors de saisir chaque occasion de travailler leurs projets en BIM ! Et pour ceux qui ont du mal à trouver les bonnes opportunités, Highline est là.

 

Quelles sont les fourchettes de salaires sur les postes demandés ?

Les agences d'architectures nous font confiance pour rechercher tous types de profils. On peut donc parler d'une fourchette allant de 32 000€ pour un architecte junior, jusqu'à 80 000€ pour un poste de directeur de projet. On note malheureusement que les salaires des architectes en France sont moins élevés qu'à l'étranger, mais bonne nouvelle, le marché français est actuellement en forte croissance. Cela évolue donc dans le bon sens.

 

Concrètement, comment se passe un processus de recrutement avec Highline et quelles sont les étapes clés ?

Il se passe très bien ! Mais un magicien ne révèle jamais ses secrets… Plus sérieusement, chaque client a une façon propre de gérer ses recrutements, et nous veillons à nous adapter à leurs besoins et leur processus, tout en rendant celui-ci plus efficient.

Vous avez aussi parfois des demandes atypiques d’agence basculant d’un univers logiciel vers Autodesk Revit ? Pour quelles raisons selon vous ?

Oui, très fréquemment. La plupart sont des agences qui commencent à utiliser le BIM et font le choix de Revit, mais nous voyons également des agences qui utilisaient le BIM via d'autres outils et qui souhaitent aujourd'hui basculer sur Revit. Ces agences font appel à nous à la suite d'une recommandation de la part de leurs confrères qui mettent en avant notre réactivité dans la recherche de ces profils dont les compétences sur Revit sont aujourd'hui très valorisées.

 

Quelle est la fourchette d’âge des postulants ?

De 7 à 77 ans ! Beaucoup d'architectes nous contactent dès la sortie de leurs études, et tout le monde sait que les architectes ne partent pas à la retraite !

 

La compréhension des échanges IFC est-elle souvent demandée ?

Oui, pour les postes spécialisés dans la coordination ou le management BIM.

 

Que pensez-vous du marché français sur la partie BIM ? Est-il fortement en croissance ? Avez-vous un étalon de comparaison avec les autres pays ?

De toute évidence, certains de nos clients sont spécialisés et précurseurs de l'utilisation du BIM en France et à l'international. Néanmoins, la plupart des agences d'architecture sont aujourd'hui encore en train de découvrir et de mettre en place le BIM. Il est indéniable que la France a pris du retard sur par exemple, le Royaume-Uni où nous sommes aussi implantés. Il y a encore beaucoup à faire ici en France, mais c'est un secteur d'avenir !

Quel message souhaiteriez-vous faire passer à nos chers lecteurs ?

C'est plutôt nous qui comptons sur eux pour faire passer notre message. Actuellement, nous travaillons pour de petites agences en recherche de personnes pouvant les aider à franchir le pas de Revit et du BIM, et avec de grandes agences en recherche de ceux qui leur permettront de continuer à mener la révolution BIM en France. Et nous pensons avoir un rôle clé à jouer, auprès de tous ceux qui souhaitent participer activement à ce chamboulement du monde de l'architecture. Prenez contact avec Highline Paris, nous serons plus que ravis de discuter avec vous du meilleur moyen de faire évoluer votre carrière dans la bonne direction.

Connaissiez-vous ABCD Blog ?

Oui, nous connaissons ABCD blog, nous avons entendu nos clients et les candidats échanger par rapport à ce blog.

Thibault et Antoine, merci encore pour cette découverte fort passionnante et au plaisir de se retrouver dans l’univers du BIM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *