Historique ! La Catalogne rend elle aussi le BIM obligatoire dès 2019 !

BIM Catalogne 2019

C'est officiel aussi ! Le gouvernement Catalan convient du caractère obligatoire de l'application de la méthodologie BIM à certains marchés de travaux publics promus par la Generalitat de Catalunya.
 
Dans moins de six mois, les soumissionnaires devront utiliser ce processus pour des contrats d'une valeur estimée à 5 millions d'euros pour les travaux et à 200 000 euros pour les fournitures et les services.
 
Le gouvernement Catalan a accepté l'application obligatoire du Building Information Modeling (BIM) pour certains marchés de travaux publics et de travaux de construction promus par l'administration de la Generalitat et son secteur public. Le BIM est inscrit dans la stratégie Europe 2020 afin de parvenir à une croissance intelligente, durable et intégrée garantissant une utilisation plus efficace des ressources publiques.
 
Le gouvernement de Catalogne a créé en mai 2016 une Commission interministérielle pour la mise en œuvre de la méthodologie BIM dans le cadre des travaux promus par la Generalitat. Le déploiement de ce système sera progressif, raison pour laquelle il ne sera pour le moment obligatoire que dans certains contrats identifiés comme prioritaires.
 
Ainsi, dans les six mois suivant la publication de cet accord au Journal officiel de la Generalitat de Catalunya (DOGC), la méthodologie BIM sera obligatoirement appliquée à tous les contrats publiés sur la plate-forme des entreprises de travaux publics et Construction, concessions de travaux et concours de projets, tant pour les nouvelles constructions que pour les projets de réhabilitation, promus par l'Administration de la Generalitat et son secteur public et dont la valeur estimée est supérieure ou égale à celle établie par aux marchés soumis à la réglementation harmonisée.
 
Dans ce cas, il s’agit de marchés d’une valeur estimée (en général, un budget d’appel d’offres sans TVA) à partir de 5 millions d’euros et pour les travaux et concessions de travaux publics, et de 200 000€ pour les marchés publics et les contrats de fourniture et de service.
 
Cette méthodologie sera nécessaire dans les contrats de valeur inférieure, mais qui, en raison de leur caractère unique, peuvent générer des rendements plus élevés. De même, pour les contrats de valeur inférieure, il peut être établi comme critère à évaluer dans le cahier des charges des prescriptions techniques ou des documents descriptifs, ou comme condition d'exécution dans les plis de clauses administratives particulières.
 
La méthodologie BIM, développée ces dernières années dans plusieurs pays, signifie un changement radical dans le développement du secteur des travaux publics. Il consiste à développer un modèle 3D virtuel et collaboratif du travail, qui intègre toutes les informations graphiques, économiques et temporelles, entre autres, sur lesquelles tous les agents impliqués tout son cycle de vie: conception, développement de projets, exécution et gestion des travaux, gestion et maintenance. De cette manière, le modèle évolue constamment et collecte toutes les données mises à jour qui doivent être autorisées à fonctionner pendant les différentes phases de l’action.
 
Enfin, il convient de noter que l’Accord stipule que l’utilisation de cette méthode ne peut constituer une discrimination pour les soumissionnaires, elle doit être compatible avec les produits informatiques à usage général, elle doit utiliser le standard ouvert IFC (Industry Foundation Classes), ou similaire et ne peut pas impliquer une restriction d'accès, en particulier dans le cas de petites et moyennes entreprises.

Source : Gouvernement de Catalogne https://autode.sk/2Esw2Bt

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Historique ! La Catalogne rend elle aussi le BIM obligatoire dès 2019 !

BIM Catalogne 2019

C'est officiel aussi ! Le gouvernement Catalan convient du caractère obligatoire de l'application de la méthodologie BIM à certains marchés de travaux publics promus par la Generalitat de Catalunya.
 
Dans moins de six mois, les soumissionnaires devront utiliser ce processus pour des contrats d'une valeur estimée à 5 millions d'euros pour les travaux et à 200 000 euros pour les fournitures et les services.
 
Le gouvernement Catalan a accepté l'application obligatoire du Building Information Modeling (BIM) pour certains marchés de travaux publics et de travaux de construction promus par l'administration de la Generalitat et son secteur public. Le BIM est inscrit dans la stratégie Europe 2020 afin de parvenir à une croissance intelligente, durable et intégrée garantissant une utilisation plus efficace des ressources publiques.
 
Le gouvernement de Catalogne a créé en mai 2016 une Commission interministérielle pour la mise en œuvre de la méthodologie BIM dans le cadre des travaux promus par la Generalitat. Le déploiement de ce système sera progressif, raison pour laquelle il ne sera pour le moment obligatoire que dans certains contrats identifiés comme prioritaires.
 
Ainsi, dans les six mois suivant la publication de cet accord au Journal officiel de la Generalitat de Catalunya (DOGC), la méthodologie BIM sera obligatoirement appliquée à tous les contrats publiés sur la plate-forme des entreprises de travaux publics et Construction, concessions de travaux et concours de projets, tant pour les nouvelles constructions que pour les projets de réhabilitation, promus par l'Administration de la Generalitat et son secteur public et dont la valeur estimée est supérieure ou égale à celle établie par aux marchés soumis à la réglementation harmonisée.
 
Dans ce cas, il s’agit de marchés d’une valeur estimée (en général, un budget d’appel d’offres sans TVA) à partir de 5 millions d’euros et pour les travaux et concessions de travaux publics, et de 200 000€ pour les marchés publics et les contrats de fourniture et de service.
 
Cette méthodologie sera nécessaire dans les contrats de valeur inférieure, mais qui, en raison de leur caractère unique, peuvent générer des rendements plus élevés. De même, pour les contrats de valeur inférieure, il peut être établi comme critère à évaluer dans le cahier des charges des prescriptions techniques ou des documents descriptifs, ou comme condition d'exécution dans les plis de clauses administratives particulières.
 
La méthodologie BIM, développée ces dernières années dans plusieurs pays, signifie un changement radical dans le développement du secteur des travaux publics. Il consiste à développer un modèle 3D virtuel et collaboratif du travail, qui intègre toutes les informations graphiques, économiques et temporelles, entre autres, sur lesquelles tous les agents impliqués tout son cycle de vie: conception, développement de projets, exécution et gestion des travaux, gestion et maintenance. De cette manière, le modèle évolue constamment et collecte toutes les données mises à jour qui doivent être autorisées à fonctionner pendant les différentes phases de l’action.
 
Enfin, il convient de noter que l’Accord stipule que l’utilisation de cette méthode ne peut constituer une discrimination pour les soumissionnaires, elle doit être compatible avec les produits informatiques à usage général, elle doit utiliser le standard ouvert IFC (Industry Foundation Classes), ou similaire et ne peut pas impliquer une restriction d'accès, en particulier dans le cas de petites et moyennes entreprises.

Source : Gouvernement de Catalogne https://autode.sk/2Esw2Bt

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *