Le Gimelec lance un manifeste pour l’intelligence artificielle au service de bâtiments plus performants

Le Gimelec est le groupement des entreprises (parmi lesquelles on retrouve notamment ABB France, Delta Dore, ENGIE Ineo, Schneider Electric, Vinci Energies, Autodesk France…) de la filière électronumérique en France. Impliqués notamment dans la transformation des entreprises de leur secteur, ils viennent de publier leur manifeste :

« Intelligence Artificielle : agissons ensemble pour des bâtiments performants ».

Comme nous le savons, le secteur du bâtiment est responsable de plus de 40% de la consommation énergétique en France. Selon le Gimelec, l’intelligence artificielle permettrait à ce titre d’optimiser la gestion dynamique des bâtiments afin de réduire leur consommation et leur impact environnemental, avec une qualité accrue et plus de services pour les occupants.

La première étape pour l’organisation a donc consisté à créer un groupe de travail appelé « Transformer la filière » au sein du comité Smart Up Bâtiments afin d’expliquer ce que recouvre le terme « intelligence artificielle dans le bâtiment ».

A l’instar d’Autodesk Forge qui permet le même type d’opération et de connexion entre BIM et Internet des Objets, permettant ainsi de récupérer les données de tous types provenant de capteurs, le Gimelec a tenté de proposer des solutions pour fédérer, analyser et rendre exploitables les données, au travers de solutions logicielles ou de services adaptés.

Quelques exemples de ce que l’lA pourrait apporter :

  • Simplication de l’interface utilisateur et de l’expérience client
  • Prédictivité des usages et des performances
  • Aide à la décision pour moins d’empreinte carbone

Grâce à la convergence BIM, IA et IoT, il est également possible de gérer de manière dynamique la présence des personnes dans les espaces de travail et donc de réguler et adapter intelligemment les consommations énergétiques, l’allumage des dispositifs de chauffage ou de climatisation et in fine d’améliorer la performance énergétique de ces lieux pour pouvoir économiser en moyenne de 20 à 40% sur ces postes.

On sait aussi que l’IA permettrait d’obtenir une plus grande sécurité sur les chantiers, de meilleures constructions avec des délais et une qualité globale maîtrisés.

Ce manifeste comprend plus de cinquante pages destinées à tous les acteurs de l’acte de construire.

Le manifeste propose 10 recommandations :

1/ Accélérer le déploiement de l’IA dans le secteur du bâtiment avec une mobilisation générale de tout le secteur
2/ Responsabiliser les acteurs avec des solutions de type électronumérique
3/ Partager les meilleures pratiques de l’IA
4/ Impliquer les régions pour moderniser les bâtiments avec l’IA
5/ Standardiser et normaliser les échanges de données
6/ Encourager les programmes de recherche en IA appliqués au BTP
7/ Favoriser l’accès aux données
8/ Prépare à l’IA dans les formations continues et initiales
9/ Simplification des processus réglementaires dont ceux concernant l’IA
10/ Renforcer la collaboration entre les parties prenantes pour plus de fiabilité et cybersécurité

Retrouvez le Manifeste du Gimelec en cliquant ici.

Site officiel du Gimelec ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *