Le Gouvernement Britannique entend rendre le BIM obligatoire pour les projets résidentiels de plus de 18 mètres afin de renforcer la sécurité

Le BIM obligatoire s’intensifie au Royaume-Uni

Le gouvernement Britannique a récemment proposé de rendre le processus BIM obligatoire pour les projets résidentiels de plus de 18 mètres de haut, prévoyant ainsi des mesures plus strictes afin d’améliorer la sécurité.
Le ministère du Logement, des Collectivités et des collectivités locales (MHCLG) a présenté ses propositions dans le cadre d’une consultation sur un nouveau cadre réglementaire pour mettre en œuvre les recommandations formulées dans l’étude Hackitt.

Pas d’obligation logiciel mais une conformité aux standards BIM

Le document de consultation indique par ailleurs que : « Bien que nous n’ayons pas l’intention de rendre obligatoire l’utilisation d’un logiciel particulier pour stocker l’information, nous pourrions choisir de rendre obligatoire que les informations relatives aux bâtiments soient conformes aux normes BIM (Building Information Modeling) « .

Un équivalent du carnet numérique du bâtiment ?

Il ajoute : « Nous proposons que l’information et les données requises soient stockées dans un format numérique (stockées et accessibles despuis un ordinateur ou un autre dispositif électronique) et qu’elles présentent des caractéristiques particulières, que le gouvernement définira plus en détails dans des directives qui restent à définir.

A la suite des réponses à cette consultation, ils examineront, quelles directives supplémentaires, s’il y a lieu, seraient nécessaires au-delà de la référence aux normes BIM.

Une réforme solide et des informations pérennes !

La consultation ; un document de 192 pages ; souhaite une réforme  » solide « . Le gouvernement Britannique est convaincu qu’un ensemble continu d’informations exactes et à jour depuis la conception, en passant par la construction et l’entretien permanent des bâtiments résidentiels visés, conformément aux recommandations de l’étude indépendante, est nécessaire pour assurer la sécurité des bâtiments.

Vers des coûts maîtrisés !

Le document ajoute :  » Nous avons modélisé les coûts pour répondre aux exigences de la continuité des informations lors de la conception et de la construction qui n’utiliseraient pas déjà le BIM niveau 2 et un environnement de données commun (CDE). Pour les bâtiments résidentiels de 18 mètres 124 et plus, le coût unitaire de la numérisation de l’information est évalué de 42 000 à 64 000 livres sterling. »

Pour plus d’informations, accédez au document complet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *