Le Grand Théâtre de Rabat, un chef d’oeuvre de Zaha Hadid conçu et construit en BIM – A lire sur Redshift

A lire sur Redshif en anglais ici. Ou en français ci-dessous.

Erigé sur les rives du fleuve Bouregreg au Maroc, le Grand Théâtre de Rabat, bâtiment iconique désiré par tous, s’achèvera au plus tard cette année, transformant ainsi l’horizon de la capitale Marocaine. Conçu par la célèbre Architecte Zaha Hadid hélas disparue il y a déjà plus de deux ans, et son agence Zaha Hadid Architects (ZHA), travaillant en étroite collaboration avec plusieurs consultants locaux, le théâtre – premier projet de Zaha Hadid construit en Afrique – sera l’un des derniers et des plus durables legs de celle qui fut lauréate du prestigieux prix Pritzker d’architecture.

Le style affirmé et reconnaissable entre tous de Zaha Hadid est bien présent : lignes ondulées, courbes et formes fluides inspirées de la calligraphie arabe et du fleuve qui borde l’édifice. Le projet comprend un théâtre de 1 800 places, un amphithéâtre à ciel ouvert de 7 000 places, un théâtre de taille plus modeste, des ateliers et un restaurant avec une vue panoramique. L’auditorium principal présente un motif géométrique cristallin inspiré des muqarnas marocaines traditionnelles (les plafonds voûtés ornementaux sont une référence dans l’architecture islamique) mais sa forme générale est plutôt futuriste.

L’auditorium principal. Avec l’aimable autorisation de Zaha Hadid Architects

Le théâtre fait partie du programme national de développement culturel du roi Mohammed VI, qui préconise un développement intégré et durable de la vallée du Bouregreg, y compris Rabat et sa ville jumelle de Salé, située de l’autre côté du fleuve Bouregreg.

Une fois achevé, le complexe sera la pièce maîtresse d’un quartier dynamique à usage mixte, imaginé par le roi Mohammed VI, qui comprendra des magasins, des restaurants et des attractions culturelles et de divertissement répondant aux critères de qualité internationaux. Le modèle de développement urbain intégré est conçu pour cohabiter en harmonie avec le patrimoine et l’environnement du site.

« Je suis ravi de concevoir et de construire le Grand Théâtre », avait déclaré Zaha Hadid lors de la finalisation du projet en 2010. « Les traditions musicales uniques du Maroc et sa riche histoire culturelle dans le domaine des arts de la scène sont renommées dans le monde entier. »

Le défi de l’équipe de conception consistait à créer une impression de fluidité naturelle et à concevoir une manière intuitive de diriger les visiteurs dans leurs promenades. «Étant donné que le paysage environnant est sujet aux activités sismiques, il était primordial d’assurer la stabilité structurelle», explique Reda Kessanti, chef de projet principal chez ZHA. «Le théâtre est construit comme une« boîte dans une boîte », dans laquelle les espaces intérieurs sont structurellement isolés de l’extérieur. La coque de béton est soutenue par une grille constituée de nervures et une infrastructure en acier recouvrant la forme originale du bâtiment. L’enveloppe du bâtiment est sculptée dans la partie supérieure de l’amphithéâtre; sa terrasse offre une vue magnifique sur la vallée. » Les pieux profonds apportent également une solidité structurelle à ce paysage fluvial.

«La forme, à la fois douce et massive, descend doucement vers le sol et offre un amphithéâtre en plein air qui se fond progressivement dans le paysage environnant», explique Kessanti. «Le Grand Théâtre de Rabat tire son énergie du fleuve Bouregreg et s’intègre à l’environnement de la vallée. Le côté dynamique de la rivière est représenté sur place dans le paysage du parc qui engloutit le théâtre ainsi que l’amphithéâtre. ”

Le lobby inondé de lumière. Avec l’aimable autorisation de Zaha Hadid Architects

La lumière est essentielle dans la conception, loin des espaces stéréotypés des salles de cinéma sombres et carrées. «L’éclairage de la crique serpente autour de la façade curviligne, tandis que les puits de lumière et les grandes entrées en verre permettent au bâtiment de briller de l’intérieur», explique Kessanti. À l’intérieur du théâtre, des projecteurs soulignent les murs dorés à facettes de l’auditorium, tandis qu’à l’extérieur, les visiteurs se promènent dans un amphithéâtre avec des gradins éclairés de manière subtile par un éclairage continu des escaliers et des balustrades.

Zaha Hadid était connue pour ses projets novateurs, souvent difficiles à construire. Le Grand Théâtre est conçu dans cette tradition. En raison de la forme inhabituelle du bâtiment et des besoins en programmation variés, la modélisation 3D était essentielle. «Le projet a débuté en utilisant un processus 2D traditionnel, mais lors de la phase de conception détaillée (APD) en 2014, le bureau d’architecture local Omar Alaoui Architectes a reconnu que la géométrie complexe de la conception de ZHA exigerait une coordination plus approfondie en 3D», explique Kessanti.

«L’équipe a dû travailler rapidement pour mettre en place un flux de travail BIM utilisant Autodesk Revit et un LOD [Level of Detail] 200, équivalant à peu près au premier niveau du BIM, pour produire toute la documentation de construction», poursuit Kessanti. « Cependant, la transition s’est avérée problématique, car le secteur de la construction locale de l’époque ne connaissait pas le BIM et les consultants MEP [mécanique, électricité et plomberie] et structure ne disposaient pas des ressources ayant les compétences nécessaires. »
L’agence Zaha Hadid a donc mis en place un groupe de travail dédié au BIM qui a travaillé ensemble dans des ateliers en direct pour résoudre la complexité de la géométrie du bâtiment. Un plug-in pour Revit sur mesure, ZHA BIM, a été développé pour extraire les données et la géométrie originale du modèle 3D. y compris Autodesk Maya, et permettre d’attribuer des informations et des spécifications aux composants 3D.

«Le processus BIM nous a permis d’obtenir une coordination et une rationalisation complètes de la conception, en transformant les surfaces complexes à double courbe en facettes et en modifiant les matériaux afin de réduire les coûts», déclare Harry Ibbs, responsable BIM pour ZHA. « Le logiciel Revit nous a aidés à visualiser simultanément une belle architecture et en a fait le rêve d’un entrepreneur. »

Lors de la construction du bâtiment sur site, des consultants et des entrepreneurs locaux travaillaient en BIM et avec Revit pour produire des modèles parfaitement coordonnés et pour pouvoir gérer les détection de collisions, a déclaré Kessanti. «Nous savions que le modèle était nécessaire pour économiser de l’argent à la fois pour le client et pour l’entrepreneur», a-t-il ajouté. «Sans ce processus BIM, nous aurions dû percer des murs et des sols en béton pour travailler dans la structure, ainsi que dans la plomberie et l’électricité pour la CVC.»


La construction devrait se terminer en 2019. Avec l’aimable autorisation de Zaha Hadid Architects

Le décès brutal de Zaha Hadid en 2016 a donné encore plus d’importance aux projets posthumes tels que le Grand Théâtre. Kessanti dit que le Grand Théâtre, comme les autres chefs-d’œuvre de Hadid, sera probablement cité pendant de nombreuses années. La vision de Zaha Hadid « est évidemment très importante dans le monde de l’architecture », dit-il. « Très souvent copiée mais jamais égalée. »

La construction du théâtre à Rabat devrait s’achever fin 2019.

Découvrez l’intégralité du témoignage Redshift en anglais en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *