Une Tour sculpturale s’élève à Alger pour le siège de la Société Générale et par la magie d’Enia Architectes et de l’agence Dune en BIM

L’agence d’architecture Enia Architectes, et l’agence Algéroise Dune ont réalisé une prouesse de beauté architecturale sur les rives d’Alger en créant le siège de la Société Générale, majesteux et tout de blanc vétu, et conçu en BIM à l’aide d’Autodesk Revit.

L’agence d’architecture française enia architectes composée de trois architectes associés de formation pluridisciplinaire : Mathieu Chazelle, Simon Pallubicki, Brice Piechaczyk, et ses 45 collaborateurs a oeuvré pendant plus d’un an et demi en collaboration avec l’agence d’architecture algéroise DUNE (Omar Malki), à la conception du futur siège de la Société Générale en Algérie.

Un IGH à échelle humaine

Située dans le quartier de Bab Ezzouar, entre l’aéroport et le centre-ville, la future tour de douze étages représentera un signal fort dans une zone urbaine où les contraintes urbanistiques sont très fortes. « Nous savions dès le départ que nous allions réaliser un immeuble de grande hauteur (IGH). Cependant, la règle d’urbanisme local contraint à une hauteur inférieure à 50 mètres. Nous savions donc qu’il s’agirait d’une petite tour. La contrainte du programme, qui doit accueillir environ 1 200 collaborateurs, nous a conduit à construire un bâtiment presque plus large que haut », explique Brice Piechaczyk, architecte associé au sein de l’agence. 

Fort de ces contraintes et du programme du Maître d’ouvrage, la Société Générale, Enia Architectes et Dune architecture ont élaboré une Tour s’inspirant de la beauté et de la finesse de l’Architecture locale et jouant avec la subtilité de la lumière apportant ainsi un bien-être évident aux futurs occupants, s’appuyant sur des technologies Autodesk de simulation d’apport de lumière du jour.

Une légèreté pour une entrée marquée

Le bâtiment donne ainsi l’impression de légèrement se soulever et marque son entrée grâce à une longue faille verticale et des équivalents latéraux avec des ruptures dans ce grand volume. Cet édifice a été conçu avec finesse et précision en paramétrique à l’aide d’Autodesk Revit. Ce travail sculptural apporte une véritable légèreté à la façade malgré son emprise de 2000 m² pour 18500m² de surface de plancher.

Les ingénieries et enterprises impliquées sont CAP Ingelec, ARCADIS et l’AMO a été assurée par Artelia.

Découvrir l’intégralité du témoignage enia architectes en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *