Le pouvoir du numérique dans l’ingénierie et la construction par The Boston Consulting Group

image

Le secteur de l’Ingénierie et de la Construction doivent changer et les rapports et études le confirment : la productivité du secteur de la construction n’a cessé de stagner voire de se détériorer depuis des décennies, et les sociétés ont bien du mal à s’adapter et à innover. Elles sont sur le point de se transformer, par le biais du Building Information Modeling. Cela aura pour effet de réduire le coût du cycle de vie d’un projet d’à peu près 20% et d’améliorer de manière substantielle le temps d’exécution, la qualité et la sécurité.

Les opportunités et l’impact liés au numérique

De nombreux acteurs de ce secteur fragmenté se battent depuis des années afin que le BIM et les technologies complémentaires soient largement adoptés. L’étau se désserre dorénavant. Ce rapport du Boston Consulting Group éclaire sur les avantages de ce processus et démontre ; preuves à l’appui ; les mises en oeuvre et implémentations réussies en soulignant les opportunités dans la chaîne de valeur de l’ingénierie et de la construction. 3 projets pilotes sont ainsi analysés dans les secteurs commercial, infrastructure et industriel démontrant l’efficacité redoutable et les gains de productivité pour le domaine de la construction tout entier.

Implications pour les parties prenantes

L’écart entre les leaders et les retardataires se creuse. Les sociétés d’ingénierie et de construction doivent développer de nouvelles compétences, business models et processes, sous peine de tout perdre et les créateurs et développeurs de technologies doivent répondre à ces besoins. Enfin, les gouvernements doivent promouvoir l’innovation.

Découvrez le rapport du Boston Consulting Group en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le pouvoir du numérique dans l’ingénierie et la construction par The Boston Consulting Group

image

Le secteur de l’Ingénierie et de la Construction doivent changer et les rapports et études le confirment : la productivité du secteur de la construction n’a cessé de stagner voire de se détériorer depuis des décennies, et les sociétés ont bien du mal à s’adapter et à innover. Elles sont sur le point de se transformer, par le biais du Building Information Modeling. Cela aura pour effet de réduire le coût du cycle de vie d’un projet d’à peu près 20% et d’améliorer de manière substantielle le temps d’exécution, la qualité et la sécurité.

Les opportunités et l’impact liés au numérique

De nombreux acteurs de ce secteur fragmenté se battent depuis des années afin que le BIM et les technologies complémentaires soient largement adoptés. L’étau se désserre dorénavant. Ce rapport du Boston Consulting Group éclaire sur les avantages de ce processus et démontre ; preuves à l’appui ; les mises en oeuvre et implémentations réussies en soulignant les opportunités dans la chaîne de valeur de l’ingénierie et de la construction. 3 projets pilotes sont ainsi analysés dans les secteurs commercial, infrastructure et industriel démontrant l’efficacité redoutable et les gains de productivité pour le domaine de la construction tout entier.

Implications pour les parties prenantes

L’écart entre les leaders et les retardataires se creuse. Les sociétés d’ingénierie et de construction doivent développer de nouvelles compétences, business models et processes, sous peine de tout perdre et les créateurs et développeurs de technologies doivent répondre à ces besoins. Enfin, les gouvernements doivent promouvoir l’innovation.

Découvrez le rapport du Boston Consulting Group en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *