MACE met à disposition son rapport sur le secteur de la Construction et son futur prometteur

Que ce soit en France, au Royaume-Uni ou ailleurs en Europe et dans le monde, la société et les secteurs professionnels se transforment. Les services publics, les logements et les lieux de travail sont en complète mutation, et les nouvelles méthodologies et approches appliquées au secteur de la construction bouleversent radicalement notre quotidien.

Les équipements et bâtiments seront construits différemment, conçus autour des besoins de leurs occupants, et optimisés pour la façon dont les personnes vont effectivement utiliser ces espaces et environnements. La «Révolution de la construction» tant attendue est bien là. La manière dont on conçoit, construit et gère les édifices et infrastructures est elle aussi en marche. Et cette révolution a d’énormes implications sur notre société au global. Dans les pays avancés par rapport au numérique tel que le Royaume-Uni, il y a un bouleversement en profondeur des services publics qui poussent à cette transition. Ceci ouvre la voie à une amélioration de la productivité non seulement au Royaume-Uni mais à travers le monde aussi. Des services publics moins chers et plus efficaces signifient plus de moyens disponibles pour investir dans plus d’infrastructures, de meilleures formations ou enfin, plus de personnels au service des citoyens, tels que les infirmières, médecins et enseignants. Et par voie de conséquence, un meilleur avenir pour la population.
Au Royaume-Uni, ce sont plus de 400 milliards de £ de projets d’infrastructure qui sont prévus et programmés et qui pourraient être livrés rapidement grâce à une approche qui réduit les coûts, améliore la qualité de la livraison et produit de meilleurs résultats pour tout le monde à l’instar du BIM.
Mais pour cela, le secteur de la construction doit évoluer. Dans ce rapport de la Société Britannique MACE, découvrez les énormes opportunités offertes au travers de meilleurs projets pour le secteur public. Cliquez ici pour télécharger ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *