Le CNOA informe sur les ordres de coûts approximatifs du BIM

image

Parue il y a peu sur le site du Conseil National de l’Ordre des Architectes, une fiche pratique sur les “ordres” de coûts du BIM (logiciels, machines, formation, accompagnement, etc.) est désormais disponible.

Aucun logiciel n’y est cité cependant et on parle plus d’ordre de grandeur car il y a des approximations évidentes.

Quand il est mentionné que « Contrairement aux versions légères, les versions complètes sont souvent multi-métiers », il convient de rappeller que seul Autodesk Revit est pluridisciplinaire ou multi métiers sur le marché. Il n’y a pas d’équivalent ailleurs.

Il manque selon nous un point important : le BIM est un processus et pas un logiciel. Cependant il faut des logiciels pour faire du BIM et pas juste un modeleur BIM, sinon cela ne marchera pas. Ce document est très intéressant car il compare des logiciels – certes sans les citer – A, B, C, etc. Mais faire du BIM nécessite, un logiciel de modélisation BIM, une visionneuse de collaboration (du type Navisworks ou similaire), un logiciel de rendu en option, et point fondamental, une plateforme collaborative. Soit 2 à 3 logiciels, et une plateforme collaborative.

Si on additionne ces coûts, incontournables pour certains (même si certaines visionneuses de bases sont gratuites mais trop limitées), on peut largement dépasser parfois, les 17000€ la première année et cela sans même intégrer le coût de la plateforme collaborative. Et on enchaine ensuite sur 2 à 3000€ de maintenance par an. D’où l’intérêt des suites comme la Collection AEC d’Autodesk et de leur coût plus réduit.

Cependant, ce document a le mérite et l”intérêt d’exister et d’informer dans les grandes lignes les agences d’architecture qui souhaiteraient passer au BIM.

A lire avec grand intérêt ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *